Retrouvée ou perdue

À partir de Phèdre, de Jean Racine

Écriture: Maxime Kerzanet

Mise en scène : Chloé Brugnon

Jeu : Noémie Develay-Ressiguier,Damien Houssier, Maxime Kerzanet, Sofia Teillet

Maxime est venu me voir avec  Phèdre, de Racine. Je me suis demandé ce que je pouvais apporter à un classique . Il m’a dit, cette pièce ce serait l’histoire de quatre acteurs qui veulent monter-écrire-réécrire-adapter-transmettre-jouer-essayer une pièce. Mais il a ajouté que ce ne serait pas seulement ça. En riant il a dit « ne jouons pas Racine, prenons nous pour Racine » Et c’était sérieux. J’ai dit que ça m’intriguait  ce plaisir qu’on a à réentendre encore cette tragédie. Et que j’aimais le paradoxe entre cette histoire millénaire et l’éphémère de la représentation. Il a dit que notre règle du jeu serait « Pourquoi pas ». On s’est dit que notre plateau pourrait accueillir tout à la fois un bureau, une montagne de sable rouge, les colonnes d’Athènes et le jardin d’un hôpital psychiatrique (pourquoi pas?). On a ajouté que ce serait aussi un voyage dans le temps au cours duquel on pourrait croiser Racine et Boileau, Aragon et Vitez , mais aussi nos parents (pourquoi pas?), les vivants et  les morts, et que le théâtre seul permettait ça. On a invité trois acteurs à nous rejoindre. Ils ont dit oui, alors on s’est mis à une table tous ensemble et on a commencé à lire.«  Et Phèdre au labyrinthe avec vous descendue, se serait avec vous retrouvée ou perdue »

_

Télécharger le dossier artistique – PDF

_

Production //Compagnie Claire Sergent
Coproductions //Le  Salmanazar,Épernay, ECAM, Kremlin-Bicêtre,

Soutien // Le Cent- quatre, Paris.

Production en cours

Ce projet participera au Festival Fragments à l’automne 2019.

Le Festival Fragment(s) est organisé par La Loge et Mains d’Oeuvres, avec le soutien de Ville de Paris, Région Ile-de-France, La Collaborative, INSTITUT FRANÇAIS, L’Onda, ARTCENA