Dieux! Que ne suis-je assise à l’ombre des forêts

Forme théâtrale et musicale pour les théâtres mais pas que.

Écriture : Chloé Brugnon et Maxime Kerzanet
Mise en scène : Chloé Brugnon
Jeu : Maxime Kerzanet

_

PRÉSENTATION

Dans un espace restreint, une salle de classe ou de réunion, une cave, un tout petit théâtre, Maxime s’installe plus ou moins au centre, dispose ses affaires parmi les sepctateurs, ses instruments et ses sources de diffusion, un radio-cassette, un dictaphone, sa guitare et ses pédales, un ampli, deux petites enceintes. Quelques cables pour relier tout ça, et on peut commencer. Maxime chante et joue, c’est parfois un concert parfois simplement une nouvelle façon de lire, de jouer, de faire entendre un texte. Les spectateurs, peu nombreux, sont invités à découvrir le texte de Racine par un chemin de traverse, on ne lira pas toute la pièce, toute l’histoire ne sera pas racontée, mais ce n’était pas l’enjeu de ce moment. Ici, il s’agit de se réapproprier un monument classique, de le regarder à la loupe pour oublier qu’il fait peur, d’aller lire entre les lignes les émotions qui traversent les siècles, les images qui se promènent et repartir avec une mélodie, qui peut-être nous fera chanter Racine comme on ne pensait jamais oser le faire.

_

Cliquez ici pour écouter l’album
Précommandez le vinyle

 _

DOCUMENTS UTILES

Télécharger le dossier artistique – PDF

Télécharger la fiche technique – PDF

_

SOUTIENS

• Le Nouveau Relax, Scène conventionnée de la ville de Chaumont.
• La Fileuse, Friche artistique, Ville de Reims.